Sidewiki…

…quand la liberté d'expression devient un business.


Rappel des faits


Depuis septembre Google propose un service permettant de commenter n'importe qu'elle page Web, sans que le propriétaire de la page puisse modérer les commentaires.
Ce service, totalement gratuit, nécessite la création d'un compte Google* et l'installation de la Google Toolbar. Le fonctionnement est très simple : l'utilisateur se connecte à son compte Google, puis il active le menu « Sidewiki », un onglet apparaît alors sur la gauche de la fenêtre. Dans cette onglet il est possible de lire les commentaires déjà existant ou d'en ajouter un.
Le système est très simple d'utilisation et fonctionne sur n'importe quelle page.

Avantages et inconvénients


Comme beaucoup de service Google Sidewiki a les avantages de ses inconvénients, ou les inconvénients de ses avantages, c'est selon.
Sidewiki a deux véritables avantages :
  • Il est possible de commenter n'importe quelle page, y compris des pages sur lesquelles aucun système de commentaire n'a été prévu.
  • Il est très difficile de modérer les commentaires.

Un petit exemple de saison :
Un homme politique met en ligne sa profession de foi, mais sur son site il est impossible de laisser un commentaire. Grâce à Sidewiki vous pouvez laisser un commentaire et critiquer l'homme politique en question.
En France on appelle ça la « liberté d'expression ».
L'inconvénient c'est que la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres. Et dans le cas présent la limite n'est pas franchement claire.
Tel qu'il est aujourd'hui Sidewiki ne dispose pas d'un système de modération efficace. En cas de message abusif notre homme politique ne peut qu'envoyer un message à Google en espérant que le commentaire soit supprimé.
L'espoir fait vivre.
Je vous laisse imaginer les conséquences sur un site traitant de l'identité nationale.

Killing Searching is my business…

…And business is good.


D'aucun diront que les responsables de Google sont de braves gars, de gentils philanthropes. D'autres diront qu'il faut bien payer les traites de la Mercedes.
Ayant un mauvais fond j'opterai pour la deuxième solution.

Tout d'abord les utilisateurs de Sidewiki doivent dipsoser d'un compte Google, donc d'un compte Gmail. Hors Gmail permet à Google de faire du marketing direct, du simple fait que chaque utilisateur a donné le droit à Google de rechercher des mots clefs dans les emails. Relisez votre contrat de licence si vous ne me croyez pas.

Mais le plus intéressant reste l'algorithme de tri des commentaires.
Car google s'engage à effectuer un tri des commentaires de manière à ce que les plus pertinents soient affichés en premier.
Malheureusement personne ne sait comment fonctionne cet algorithme, ni s'il aura un impact significatif sur le PageRank, et donc sur le positionnement des pages. Le SEO c'est pas un métier facile.
Google a déjà quelques petits soucis concernant sa position dominante sur le marché des moteurs de recherche. Seul Baidu lui résiste, mais seulement en Chine. Comment Google compte intégrer Sidewiki dans sa politique marketing ? Impossible d'y répondre pour l'instant. Mais un système qui permet de disposer de millions de d'avis sur des millions de pages n'est en rien anodin.


Pour terminer j'aurai juste deux petites remarques.
  • Tous les propriétaires de sites à qui j'en ai parlé n'apprécient pas Sidewiki, principalement à cause du problème de modération.
  • Suite à un petit tour sur le Web, il ne me semble pas que Sidewiki soit un grand succès quantitatif.

Grosse évolution du Web ou simple épiphénomène, Sidewiki est quand même un outil qui soulève pas mal de questions. Seul l'avenir nous donnera les réponses à ces questions.


*Comment ça, vous n'avez toujours pas d'adresse Gmail ?!

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.philippe-poisse.eu/index.php?trackback/3

Fil des commentaires de ce billet